Monday, January 16, 2006

Réponse promise à Jean-Benoit

Cher J-B,

Alors il faut que je vous explique, comme promis.

Voyez-vous, il me semble que la vie est un pays neutre et que j'ai trouvé un endroit où la taxation sur ls émotions extrêmes est beaucoup moins forte: l'écriture. En effet, la vie moderne me semble assez terne, presque routinière, insouciante et faite d'évènements trop familiers pour que l'on s'attarde sur eux. Elle ne semble pas permettre l'euphorie perpétuelle à laquelle elle prétend.

Pour parvenir à ce déplacement en territoire étranger et pourtant d'accueil, ne le prenez pas mal, je n'ai pas réellement besoin de vous, pour répondre à votre question "qu'attendez-vous de nous?", si ce n'est de vos yeux envieux et/ou critiques. Surtout un besoin de quelques conseillers bien avisés. Des gens qui m'orientent, me proposent de placer dans la métaphore, dans l'immobilité, dans la laideur dégoulinante qui était en hausse depuis quelques temps, d'emprunter sur un compte de courants littéraires récents, de faire fructifier le tout dans une bulle de savon et de s'imaginer à l'intérieur en attendant qu'elle explose contre une vitre. Ou un miroir.

Par orgueil? Par élégance? Je ne suis ni émir, ni star de la mode. Peut-être un réfugié, donc. Oui, c'est cela, par nécessité. Par volonté de mieux vivre. Pour me souvenir de mes écrits et non de la réalité. Certaines personnes s'improvisent photographes, quand ils font des voyages. Lors de mon séjour à New York, je me suis improvisé chroniqueur, car je crois n'avoir aucun talent pour la photographie. Je préfère lire une de mes phrases où je vante un moment d'amitié que de regarder dans ma main tremblante un petit écran qui me restitue avec toute la politesse et la paleur que lui aura induit mon manque de précision une image dégueulasse d'une réalité qui ne penchait pas de ce côté-là. J'ai dit improviser. Sans retouches, comme ce que je vous écris ici. Spontaneous prose. La virtuosité est-elle toujours au rendez-vous, peu m'importe. Je veux donner un supplément d'émotion à ce qui potentiellement en dégage dans ma mémoire.

Du profit, que diable!

En espérant que vous m'aurez compris et que vous ne m'en voudrez pas de cet exil d'apparence.

Amicalement,

Charles-Baptiste