Sunday, January 15, 2006

Désolante

C’est donc ça, vous démasquez les malaises, traquez la Nausée quotidienne…Ce sentir exister c’est souvent se sentir con...

Mais après tout, exister c’est tout ce qu’on sait faire, les bras ballants, on s’y habitue.

Je peux attendre, Charles, attendre quelques salves biens placées. La finesse est bien rare en ce moment, ne l’a négligeons pas…

Bien, prenant acte, bonsoir

Jean-Benoit (ou J-B)