Wednesday, November 09, 2005

Urgence MuniciPale

Ca y est je commence a me faire a l'air conditionne a la Budweiser aux hamburgers degoulinant de ketchup aux sweet potatoes mayo aux obeses. Mes fesses et mon ventre me le rappellent. Et puis, niveau cigarettes c'est tout autre chose. Seulement deux cigarettes par jour, -et dix dans la nuit.
Enfin, il faut savoir que la nuit tombe vite a present. Ce qui est bien plus charmant de toute facon, puisque les lumieres des buildings s'allument tot ainsi, c'est comme regarder dans une maison de Barbie sans ken. Toutefois, nouvel exil pour moi car, en ce moment-meme, j'emmenage a Williamsburg, sorte de Mid-town Brooklyn, drole de quartier peuple de juifs orthodoxes de toutes parts, et de quelques porto-ricains.

Je me relis soudain, et quelle horreur, c'est d'un ennui a toute epreuve. Catastrophique. Un non-style dans sa plus grande mediocrite, une enumeration de faits sans saveurs, sortis d'une usine a mots pre-etiquetes. C'eset consternant.

C'est sans doute parce que de loin, je vois mon pays dans les flammes, et que je trouverais indecent de vous evoquer mes soirees longues et passionnantes dans la ville de la vitesse et de l'ivresse des sens uniques. Cela dit, ce ne sont que des voitures, ca regle une partie du probleme de la consommation de petrole. Navre pour ce derapage.

J'ai aujourdhui une capacite a ne rien dire. Je ne sais pas quoi vous dire. Je ne sais pas ce qui se passe chez vous, chez nous. Le moindre connard qui vient d'apprendre que l'Irak n'est pas une region d'Allemagne ici est au courant et me pose des questions. Il y a de quoi se marrer. et je recois des messages d'amis en France qui font comme s'ils ignoraient. Impossible de recolter de reelles informations. Encore une fois la France est silencieuse, immobiliste. Elle se ronge de l'interieur. Le cancer est en marche. Si seulement il y avait encore des ideologies. Meme pas. Juste des restes. Des fonds de caisse. Juste de quoi titiller les yeux en pleine lumiere. Mais c'est le noir de toute facon.

Ou sont les sorcieres? Un Lad disait dans une de ses chansons: " I know how Joan of Ark felt". Il est possible qu'aujourd'hui ce soit pire. Car j'ai ce sentiment d'une mauvaise histoire sans fin. Or comme ce sont les debuts que je prefere usuellement...

Et la septieme trompette, quoi.