Tuesday, May 31, 2005

Brad fait la promo de jeudi soir Charles-Baptiste au Shebeen (voir détails plus bas)

Breakfast sur un vieil évier en inox

C’est qu’c’est loin Tiffany’s, à New York !

Ah tu parles, ah tu parles Charles…

Le petit Charles-Baptiste troque

Tes Fleurs du mal pour des pétales

Des pétales caramélisées de Kellogg’s.



Pensées X face à sa rutilante Rank Xerox

Et si les yeux fermés, c’était Samantha Fox ?

Que c’est chouette, que c’est chouette Karl…

Le petit Charlie B. s’en moque

Des stock-options comme du Capital

Du Capital perdu pour son boss !



Lunch tout, tout au fond d’une plastic box

C’est qu’c’est pas la première porte à côté, Bangkok !

De ce côté ci, de ce côté ci de l’Oural…

Le petit Charles-Baptiste croque

Des trucs qui n’ont plus rien d’impérial

D’impérial que leur dégueulasse sauce.



Tea-time, c’est l’heure, dit-il, de la désintox

Who knows if he ain’t really got a date with Hitchcock?

Fenêtre sur cour, fenêtre sur cour de béton et d’asphalte...

Le petit Charles B. ventriloque

Etre Doherty ou bien Barat

Baratin, il n’existe qu’une Kate Moss !



Dinner, un, deux, trois Mojitos on the rocks

Je serai à dix heures tapantes o’clock !

Tu le sais, tu le sais Charles…

Ma petite tête à claques, à binocles

Come on baby, come on baby rock !

Come on baby, come on baby rock !

Crédit: Brad