Thursday, March 17, 2005

Et la presse pense que la compression de pensée pressée passe inaperçue. Pensées éparses.

Petit voyage au creux des rues et des impasses. Recueil.

Les jours avancent et ne se ressemblent pas. Sauf en Provence, où le ciel n'est jamais bas. Elle ne montre pas les choses, elle les suggère. Et là, la métamorphose s'opère. Elle ne vient jamais en rêve, mais toujours dans la vie. Tout le monde a choisi de faire l'amour, maintenant. Maintenant, l'amour, sans se soucier du temps. Tu as peur du noir? Et des sommeils sans rêves? C'est vrai qu'on nous place plus dans les avions. Et les gens morts ne peuvent pas danser. Tu voulais prendre toute la place, celle de la plus grande dégueulasse, et tu t'es crevé l'oeil.

Paris revit, des choses se passent, dans la capitale de ma vie. La Lettre est sous la porte, et les clochards dorment dans la rue, plus dans les métros. "C'est dégueulasse, la vie d'adulte"

Carrefour

Ma vie, en douce, n'est pas comme la tienne.