Thursday, March 10, 2005

avis de grève: entre 1 et 5 opérateurs répondent au téléphone de la RATP

C'est la grève. Ca sent le mauvais tabac froid et l'amère bière chaude. Ca sent les rides et la lassitude. Ca sent l'attente de la fin et le passe-temps. Ca sent l'emmerdement et le divertissement.
Que circulent les bus immobilisés! Que flottent les drapeaux Paris 2012! Que la Seine s'éclaire de 4 feux et non plus de mille! Mais que fera-t-on franchement en 2012? Il sera temps de trouver une gentille femme, pas de courir les Américaines sportives et les Scandinaves naïves! Il sera temps de boire un verre de vin rouge devant le 800 mètres -lancer de poids et puis dodo, pas d'enfiler 4 litres de bière pour fêter la victoire de Miss Natation! Il sera temps de ne pas rester trop longtemps au soleil, et putain, chérie, fais mettre un tee-shirt au môme, non, pas le Dolce Gabbana! Triste avenir. Continuons les caves.


J'aurais voulu vous parler de M. qui ne m'aime plus. Ou qui ne peut plus. Mais c'est toujours pareil. Les filles, c'est fédérateur, mais au bout d'u moment il faut passer à autre chose. Penser à une autre.

J'aurais voulu parler de l'industrie du disque, et des gens qui croient faire de la "vraie" musique, alors que ce ne sont que des rats de discothèque. Mais c'est toujours pareil.

J'aurais voulu parler de choses intelligentes, mais je n'en suis pas toujours capable. J'aurais voulu ne pas vouloir peut-être.

J'aurais voulu parler de moi, mais je ne m'intéresse pas aujourd'hui. Ce soir, solitude. Je ferai du ménage, des choses concrètes, les mains dans les chiottes, la tête ailleurs.