Wednesday, February 09, 2005

Vie à Venise

Aurais-je perdu mes masques? Où sont-ils passés? Je suis pourtant sûr de les avoir mis dans l'armoire... C'était déjà une erreur de les ranger, mais j'en avais assez de toujours utiliser n'importe lequel, de ne pas toujours adapter chacun de mes masques à mes jours et nuits, et puis il fallait toujours se déplacer avec tous, ça devenait encombrant. Peut-être ont-ils été volés? Pourtant peu de gens les supportent, ils sont souvent lourds à porter.

Vais-je devoir attendre juillet et Venise pour en retrouver? Il y a quelques jours, j'aurais bien troqué plus d'un de mes masques pour le silence étrange et étranger qu'on évoque au nom de cette Cité aux mystères oniriques. A présent, me voilà démuni: plus de masques, et le hurlement des agneaux.

Il est retrouvé. Quoi? Le chaos. C'est l'enfant de l'étoile envolée.