Saturday, February 05, 2005

Friday night thought

Les pâtes! Barilla, tu nous sauvera tous.

Le stop, à Paris, c'est très dur, mais ça marche, quand même, parfois. Le chaud retrouvé, quel délice. C'est là que je vois que je suis privilégié... cela m'insupporte. Et tellement facile, pourtant.

Demain, des femmes, de la musique, ce qui me fait vivre.

Mais est-ce seulement une ligne de vie? Ou juste une ligne de drogue?