Thursday, February 10, 2005

De mâle en bi

Couloir de métro. Pubs variées le long des murs sales. Perdu dans mes pensées, rarement salutaire. Et une brune aux yeux perles que je croise soudain me fait prendre conscience des dix dernières secondes de mon propre regard.

Celui-ci vient en effet de s'attarder et l'horreur me bouffe déjà; pendant cinq secondes, j'ai bloqué sur les seins de Marlène qui déclare, dans une pose des plus vulgaires et fantasmatiques, qu'elle fait des trucs sexy, des trucs tellement sexy que toi tu les a jamais fait que ça te ferait du bien parce que les filles normales, y'en a un peu marre, et bordel, des seins comme ça, ça fait combien de temps, hein... sur la pub de la couv' pour l'Entrevue de la semaine, ; et pendant cinq autres secondes, sur la toute nouvelle Méga-Pizza de Ouf-Malade avec olives, jambon, fromage, oeuf, chorizo, la totale, quoi, et quand t'as la dalle, c'est encore pire, parce que tu te mets à saliver, et... de Pizza Hut.
Et là, je me dis, aussi gourmet que je sois, en femmes comme en gastronomie, (si je pouvais, je passerais ma vie à l'Harlequin à regarder des films avec Audrey Hepburn en buvant du Dom Pérignon), franchement, il y a un truc qui tourne pas rond chez les mecs, un truc instinctif. Et je serai toujours un Mec.

Naturellement, la fille sourit en me croisant. Elle sait.