Thursday, January 20, 2005

Confortable rock star du week-end

"Plus de 100 ans après Thomas Edison, Charles-Baptiste découvre l'électricité." Le père de mon fougueux guitariste Krev8 a le verbe aisé.
Electrique. Ca l'était. Car incontrôlable. Punk aussi quelque part du coup.
Un son sale mais efficace, une voix quasi inaudible mais émotionnelle et une énergie sensible et belle. Les 3 atouts du Bar3.
Danser sur le bar, embrasser des filles qui demandent à l'être "pour voir", renverser des bières sur les gens, hurler de rire dans des discussions sans queue aux toilettes, etc.

"C'est bien d'être une "confortable rock star du week-end" quand on est étudiant et que les parents sont derrière. On se foule pas trop, on plaît à son entourage et leurs 10 amis, on piccole, on fait l'amour et on rigole bien. Et quand t'as fini tes études, tu fais quoi? Quand il n'y a plus que les tripes, et que personne n'en veut plus?"
ça, c'est une critique. Une vraie. Un truc d'ami sincère qui fait avancer, qui ne ménage pas et triture les méninges. Qui fait se poser les bonnes questions. Et qui fait travailler. Ouais, c'est ça. Travailler. Arrêter de vivre dans l'utopie.

Paris, sale pute.